Loading...
es propos de François Berléand font réagir. Samedi 9 février, l’acteur s’est exprimé au micro de RTL dans l’émission On refait la télé sur les manifestations des Gilets jaunes. « C’est du grand n’importe quoi ! On ne s’écoute plus. (…) Moi depuis le début, ils me font chier les "gilets jaunes" ! », a-t-il déclaré.

Invitée sur le plateau de 20h30 le dimanche​ pour faire la promotion du film All inclusive, la comédienne Josiane Balasko a été interrogée par Laurent Delahousse sur cette polémique qui vise son confrère. « Les gens ont le droit de penser ce qu’ils ont envie de penser. Ce n’est pas non plus un délit, ce n’est pas un appel au meurtre qu’il a fait. Il a simplement exprimé quelque chose qui lui paraissait logique. »

"Ça dépend qui le dit…"
Si la comédienne semble soutenir François Berléand, elle précise toutefois que l’acteur n’était peut-être pas légitime à déclarer ces propos. « Ça dépend qui le dit… Si Berléand est ouvrier et qu’il dit : "Ça me fait chier les gilets jaunes", ça ne sera pas pris pareil que si Berléand est acteur et qu’il dit : "Ça me fait chier les Gilets jaunes." Ce n’est même pas le contenu, c’est qui le dit. »
Quant au grand débat national, Josiane Balasko, qui se caractérise comme une citoyenne « de gauche », s’est moquée de la méthode d’Emmanuel Macron pour faire avancer la situation. « J’ai vu Questions pour un champion, moi, pour l’instant, a-t-elle ironisé. Si je fais la traduction : en gros, vous avez un champion qui serait donc le président de la République qui viendrait répondre à toutes les questions. Il est fort, il a de l’endurance. Chapeau ! Et ça le fait remonter dans les sondages. »

#Gilets  #Josiane #Balasko 

Comments

Leave a Reply